LaVoileAuCanada 01

 

19 janvier, 2022

 

 

SinC Electronic Signal 400Depuis plusieurs années, Voile Canada et les associations provinciales de voile militent auprès de Transports Canada pour l’approbation d’alternatives aux exigences pour les bateaux de plaisance d’avoir à bord des signaux de détresse pyrotechniques.

Le Règlement sur les petits bâtiments a récemment été modifié pour offrir aux plaisanciers la possibilité d’avoir certains équipements de communication au lieu d’une partie des signaux pyrotechniques (fusées) requis à bord de leur embarcation de plaisance. Au cours d’une consultation menant à ces modifications réglementaires, on a demandé à Transports Canada d’accepter les feux de signalisation électriques comme solution de rechange à la pyrotechnie. À cette époque, il n’y avait pas de norme par rapport à la technologie pour les signaux visuels électriques. Par conséquent, les signaux visuels électriques ne pouvaient pas être inclus dans les modifications.

En novembre 2021, Transports Canada a annoncé l’acceptation des signaux électroniques de détresse visuelle (DSDVe). La Radio Technical Commission for Maritime Services (Commission technique radio pour les services maritimes) (RTCM) à Arlington, en Virginie, a publié une nouvelle norme industrielle pour ces équipements – RTCM13200 – en utilisant les données des recherches effectuées par la Garde côtière américaine (USCG).

La norme aborde les problèmes liés à la visibilité de certaines DEL sur les équipements de vision nocturne. La norme n’inclut pas la technologie laser. Voici les détails techniques de RTC13200 –nouvelles spécifications par rapport à la technologie des signaux de détresse :

  • émet un signal visible, bicolore, à éclat, avec un composant proche infrarouge pour la détection à l’aide de lunettes de vision nocturne
  • a une plage de température de fonctionnement de -1 °C à +30 °C et une plage de température d’entreposage de -20 °C à +55 °C
  • émet un signal SOS bicolore, avec le motif de couleur/éclats en répétition séquentielle : « S » étant 3 éclats rouge orange, suivi de « O » étant 3 éclats cyan, suivi de « S » étant 3 éclats rouge orange
  • a un signal proche infrarouge qui émet des éclats avec le même signal SOS en synchronisation avec le signal lumineux visible pour la détection à l’aide de l’équipement de vision nocturne
  • a une intensité efficace moyenne d’au moins 50 candelas pendant au moins 2 heures.

En novembre 2021, Transports Canada a annoncé qu’un DSDVe répondant à la norme RTCM13200, lorsqu’il est accompagné d’un signal de fumée, répondrait aux exigences de signalisation de détresse pour les embarcations de plaisance canadiennes. Les exigences énoncées sont que l’étiquetage des appareils doit être en anglais et en français.

Ces appareils devraient bientôt être disponibles sur le marché canadien. Sirius Signal produit un appareil conforme à la norme RTCM13200 mais il n’est pas encore disponible avec un étiquetage en français et en anglais.